Fédération CGT du secteur des activités postales et des Télécommunications

Repères revendicatifs fédéraux

Introduction

Le document d'orientation adopté au 31ème congrès de la fédération en octobre 2001, pointe le rôle central que la revendication doit jouer pour aider les salariés à faire face aux enjeux, à se mobiliser, et agir pour gagner.
Notre objectif est clair : L'efficacité au service de conquêtes sociales. Pour être efficace, toute démarche suppose de bien prendre en compte le vécu et les aspirations des salariés.

Deux écueils sont à éviter:
Le premier serait d'imposer un point de vue " éclairé " auquel on demanderait aux salariés de se rallier.
Le second écueil serait de n'être que le miroir, le reflet des seules aspirations des salariés.

Nous avons des propositions, des idées, elles sont ni à prendre ni à laisser, elles sont ni à imposer ni à éluder. Elles doivent alimenter le processus revendicatif à partir des besoins des salariés du secteur, être confrontées aux autres points de vue.

C'est en ce sens que le 31ème congrès a donné mandat à la direction fédérale, afin qu'elle propose des repères revendicatifs organisant la cohérence et la dynamique de notre démarche CGT.

Conçus pour aider les salariés de nos secteurs à construire, au travers de la revendication, des alternatives au regard des enjeux, et à développer les convergences revendicatives avec les autres salariés, ces repères sont complémentaires des repères confédéraux qui sont à disposition de tous les salariés et de toute la CGT, et sont à compléter par les " chartes " ou résolutions catégorielles ou de métiers.

Ils s'efforcent de porter sur les enjeux particuliers de nos secteurs , tout en recherchant à favoriser à la fois, le rassemblement du plus grand nombre de salariés et la prise en compte des diversités de chacun.

Eu égard à la phase de profonds bouleversements que nous traversons, il est indispensable que nos repères ne soient pas figés une fois pour toutes. Ils doivent, pour être dynamiques, être revisités régulièrement, en phase avec les attentes des salariés et nos orientations, avec l'évolution du rapport de forces.